Chouchane met en garde les jeunes contre le détournement de leur mouvement

Le mouvement populaire contre le cinquième mandat a fait réagir Ahmed Chouchane, un vieux opposant algérien, vivant en exil en Angleterre depuis les années 90. Dans son dernier enregistrement vidéo, l’ancien capitaine des Forces spéciales, Ahmed Chouchane, s’est adressé aux jeunes qui manifestent contre le cinquième mandat d’abord pour les soutenir au nom du « Front populaire pour la fin de la tutelle française en Algérie », dont il est un des principaux fondateurs et animateurs et ensuite pour les mettre en garde contre les courants qui cherchent à instrumentaliser leur mouvement dans le but de nuire à l’Algérie.

Contrairement à plusieurs autres opposants installés à l’étranger qui utilisent les réseaux sociaux pour jeter de l’huile sur le feu à coup de fausses informations et d’appels à la sédition, le capitaine Ahmed Chouchane est connu pour ses positions patriotiques et son attachement indéfectible aux principes du 1er Novembre. Dans la crise qui a opposé le commandement de l’armée algérienne aux anciens chefs de l’ex-DRS dissous de 2013 à 2015, le capitaine Ahmed Chouchane a ouvertement soutenu le commandement de l’ANP, ce qui lui a valu les attaques hystériques des pseudo-opposants hostiles à l’armée algérienne.

Dans son dernier message aux jeunes Algériens, le capitaine Ahmed Chouchane a insisté sur le fait que l’opposition au cinquième mandat est avant tout une opposition au clan qui a pris le président Bouteflika en otage, un clan soutenu selon lui par la France en vue de continuer à faire appliquer une politique économique, éducative et culturelle qui tend à vider l’indépendance de l’Algérie de sa substance. Le capitaine Ahmed Chouchane rappelle que le « parti de la France » très fort au sein de l’Etat algérien est aussi présent au sein de l’opposition, des médias et de la « société civile ». Les jeunes manifestanrs contre le cinquième mandat devraient, selon lui, faire attention aux activistes proches de la mouvance franco-berbériste qui cherchent à détourner le mouvement social de son objectif initial, à savoir un changement qui assure la justice et l’égalité pour tous dans le cadre d’un Etat de droit indépendant et souverain.

Mustapha Senhadji