Décès de l’ancien commandant de la gendarmerie Ahmed Boustila

L’ancien commandant de la gendarmerie nationale, le général-major Ahmed Boustila, est décédé à l’âge de 74 ans. L’homme qui a dirigé ce corps de sécurité durant quinze ans de 2000 à 2015, fut un proche de l’ancien patron du DRS, le général de corps d’armée Mohamed Mediene dit Toufik. Le général-major Ahmed Boustila fut démis de ses fonctions en 2015 dans le sillage du départ de son protecteur, le général Toufik.

Contrairement à ce qui a été dit dans certains médias algériens, le général-major Ahmed Boustila n’a pas dirigé le corps de la gendarmerie nationale durant la décennie noire de la lutte antiterroriste puisque durant cette période c’était le défunt général-major Abbes Ghezaiel qui assurait cette fonction. Cependant, le général-major Ahmed Boustila a joué un rôle important dans la modernisation de ce corps dans la période 2000-2015.

Selon les observateurs qui connaissent bien le fonctionnement de ce corps de sécurité, le remplacement du général-major Ahmed Boustila par le général-major Menad Nouba en 2015 n’était pas très indiqué puisque durant son court règne, de 2015 à 2018, ce dernier aurait dilapidé l’héritage de son prédécesseur par des affectations arbitraires et des nominations clientélistes sans parler de son implication dans des affaires d’enrichissement illicite, affaires pour lesquelles il serait poursuivi par la Justice militaire au même titre que d’autres anciens généraux démis récemment de leurs fonctions.