Elan de solidarité avec les enseignants contractuels en lutte

A leur huitième jour de rassemblement et de grève de la faim, les enseignants contractuels et vacataires en lutte sont en train de susciter autour d’eux un vaste mouvement de solidarité. Les enseignants statutaires sont de plus en plus nombreux à exprimer leur solidarité avec leurs collègues contractuels et vacataire, obligeant ainsi leurs syndicats à se positionner en faveur des revendications de ces derniers.

Hier, ce sont les élèves de Boudouaou qui sont sortis et se sont dirigés vers la place où sont rassemblés les enseignants contractuels en lutte, appelée symboliquement « place de l’intégration ». Les lycéens ont dénoncé l’injustice et le mépris dont sont victimes les enseignants contractuels et ont exprimé leur solidarité avec eux.

Nous apprenons que le personnel des praticiens de la santé publique s’apprête à faire grève à la fois pour leurs revendications catégorielles et pour exprimer leur solidarité avec les enseignants contractuels et vacataires. Par ailleurs, sur les réseaux sociaux, l’élan de solidarité avec le mouvement des enseignants contractuels et vacataires est en train de s’étendre. L’arrogance de la ministre de l’éducation nationale exaspère de plus en plus de monde. La dernière sortie médiatique de la ministre française de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem, qui a avoué que c’est le ministère français qui a concocté les « réformes » de Mme Benghebrit et des collaborateurs, risque de discréditer un peu plus ces derniers.