Le premier ministre éthiopien à Alger

reL’Algérie et l’Ethiopie s’attellent à renforcer leur coopération économique, notamment dans les domaines agricole, énergétique et universitaire, a indiqué dimanche à Alger le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn Boshe. « Les relations politiques entre l’Ethiopie et l’Algérie sont excellentes. Malheureusement, les relations économiques n’ont pas atteint le même niveau et c’est pour cela que nous nous attelons à les renforcer », a déclaré le PM éthiopien à l’issue d’un entretien avec le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

« Concernant les relations économiques, nous encourageons les entreprises algériennes à investir dans les domaines de l’agriculture », a-t-il souligné. Il a également indiqué avoir abordé avec le chef de l’Etat le domaine du transport aérien, relevant que les deux pays « se sont mis d’accord pour encourager l’ouverture d’une ligne directe entre Alger et Addis-Abeba ».

L’entretien avec le chef de l’Etat a porté, en outre, sur l’exploration et l’exploitation du pétrole et des hydrocarbures en général, a-t-il fait savoir. « L’Algérie dispose de la meilleure expertise dans ce domaine en Afrique et elle a même contribué au développement de la prospection et de l’exploitation dans les pays du Moyen-Orient. Nous nous efforcerons à bénéficier également de cette expérience et expertise algérienne », a relevé le PM éthiopien. Concernant le secteur universitaire, il a noté que le président Bouteflika « a fait montre de la disposition de l’Algérie a accorder plus de bourses d’étude aux étudiants éthiopiens ».

Au plan international, le PM éthiopien a souligné que son pays et l’Algérie « se sont mis d’accord pour travailler ensemble afin de lutter contre les changements climatique et combattre le terrorisme ». « Nous avons également une position commune s’agissant de la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies », a-t-il soutenu. Il a indiqué, en outre, que les deux pays « ont joué un rôle très important dans le retour de la paix sur le continent africain » et qu’ils étaient déterminés à « travailler ensemble afin de trouver des solutions aux conflits en Afrique ». « Nous avons félicité l’Algérie pour ses efforts visant à trouver un règlement pacifique aux crises qui secouent le Mali et la Libye », a-t-il souligné, affirmant que l’Ethiopie « abonde dans ce sens dans la recherche de solutions aux problèmes du Soudan du Sud et de la Somalie en coordination avec l’Algérie »  (Source APS)