Le BDSL Kalaat Beni Abbes

Le BDSL Algérien, premier bâtiment de ce type en Algérie et dans le monde arabe, le Kalaat Beni Abbes est un dérivé  largement amélioré et agrandi des navires italiens de classe San giorgio, il mesurera 143 m pour une largeur de 22 m et aura un déplacement approchant les 9000 tonnes. Ce qui en fait, comparativement aux autres navires de ce type, un petit gabarit, mais ayant bizarrement les mêmes capacités de projection de blindés et de barges de débarquement.

Le radier qui s’ouvre vers l’arrière permettra la mise en oeuvre de trois chalands de débarquement, lourds en plus des trois qui sont sur le pont, ainsi qu’un certain nombre de chalands de transport de troupes et d’embarcations rapides pour forces spéciales. Le BDSL est aussi un porte-hélicoptères. Il pourra transporter trois hélicos lourds AW 101 ou bien 5 hélicos plus légers. 

Le Kalaat Beni Abbes sera conçu pour loger 440 fusiliers-marins avec leurs équipements et accueillir 15 chars lourds ou une trentaine de véhicules blindés légers.

Le navire aura aussi une capacité hospitalière avec une cinquantaine de lits et plusieurs blocs opératoires, il permettra d’intervenir rapidement en cas de catastrophe humanitaire, n’importe où dans ses 4 000 Km de rayon d’action.

L’autonomie et l’autoprotection sont la partie inédite de ce BDSL, qui s’inscrit justement dans la tradition de navires italiens surarmés. Avec pour point nodal le radar EMPAR de Selex, le navire aura la même capacité que les frégates anti aériennes lourdes de type Horizon ou du porte-avion Cavour. Car l’EMPAR permettra de contrôler une large bulle aérienne autour du bâtiment et de guider le cas échéant les missiles anti-aériens Aster 15 qui y seront installés. Pareil pour la protection de surface, un système d’artillerie de 76 mm OTO Melara et deux canons de 25 mm feront partie du lot.

bdsl5bdsl4bdsl3bdsl2bdsl7bdsl8