Deux nouveaux sous-marins en vue

La marine algérienne continue à se renforcer et à se moderniser. Selon l’agence Itar-Tass qui cite une source de l’industrie de défense russe, l’Algérie et la Russie s’apprêtent à signer un contrat pour la livraison de deux sous-marins à propulsion diesel-électrique de type KILO 636 « VARSHAVYANKA ». La signature du contrat est prévue durant le premier semestre de l’année en cours. La construction des sous-marins sera effectuée sur les chantiers de « Admiralty Shipyards » de St Pétersbourg. La livraison des 2 sous-marins est quant à elle prévue pour 2018. Pour rappel la marine algérienne dispose déjà de 4 sous-marins de type KILO: 2 Kilo 877 modernisés entre 2006 et 2008 et 2 KILO 636 livrés en 2010. Cependant les 2 Kilo 636M qui vont être commandés font partie d’une nouvelle série modernisée. La  marine russe s’apprête à se doter de 6 sous-marins de ce type d’ici 2016.

Une source russe décrit le sous-marin Kilo 636 en ces termes: « Le projet 636 est la suite du projet soviétique très réussi 877 Paltus. Dans la classification Otan, ces deux projets sont baptisés Kilo. L’Occident appelait également ce sous-marins « trou noir dans l’océan » car il était pratiquement indétectable par le sonar des forces anti-sous-marines de l’Otan ». Le projet 636M se distingue de ses prédécesseurs de type 877 par la puissance de ses moteurs diesel, sa vitesse de navigation sous-marine et d’autonomie sous l’eau. L’ émission sonore est plus basse, ce qui fait d’eux les sous-marins les plus silencieux au monde. Ils possèdent également des équipements électroniques et des armements -missiles antiaériens et de surface- plus modernes. Les spécialistes estiment qu’une escadre de seulement six sous-marins de cette classe pourrait créer une force dissuasive et assurer efficacement la protection de l’intégrité d’un pays.