L’ANP acquiert un système de protection électronique pour ses soldats

Les défaites infligées par l’armée algérienne aux groupes terroristes sont un fait reconnu par tous les experts et observateurs. Mais les résultats réalisés par l’armée algérienne durant ces dernières années dans sa guerre contre le terrorisme coûtent très cher en vie humaines. La dernière opération spectaculaire effectuée par un détachement de l’ANP contre un groupe terroriste dans la wilaya de Bouira a coûté la vie à sept militaires victimes d’une explosion actionnée à distance.

Pour faire face à ce genre de menaces, l’ANP aurait acquis un système de protection électronique individuel auprès de la firme de défense turque Aselsan. Une source turque révèle que l’armée algérienne a acquis ce système anti EID dans sa version Manpack. Les experts interrogés se réjouissent d’une telle acquisition qui pourrait sauver la vie à des soldats algériens engagés dans la lutte contre des groupes terroristes qui utilisent systématiquement la tactique qui consiste à miner les voies menant à leur tanière.

Cette acquisition répond également aux critiques adressées régulièrement au commandement de l’ANP en ce qui concerne la vulnérabilité des détachements engagés dans la lutte antiterroriste. Les critiques réclament notamment une meilleure dotation des forces terrestres et en particulier les forces spéciales qui sont en première ligne dans la guerre contre les groupes terroristes. Les critiques réclament notamment des véhicules blindés légers spécialement dédiés à ce genre de combat (MRAP) et une protection personnelle plus appropriée pour les soldats. L’acquisition de ce système Jammer turc constitue une première réponse qui vient s’ajouter à la modernisation des BMP 2 en attendant l’acquisition du dernier né des blindés légers russes le BMP Terminator et des MRAP du Kazakhstan. Les observateurs qui se réjouissent de cette acquisition ont saisi cette occasion pour rappeler le formidable réservoir de coopération existant entre l’Algérie et la Turquie dans le domaine de l’industrie de défense. Les divergences et malentendus diplomatiques qui peuvent exister, et qui sont grossis à dessein par certains lobbies en Algérie, ne devraient pas faire oublier les relations historiques et les intérêts stratégiques à long terme qui unissent ces deux pays.