Giorgia Meloni qualifie l’Algérie de « partenaire important et fiable »

23.01.2023. La présidente du Conseil des ministres italien, Giorgia Meloni, s’est félicitée lundi à Alger des relations bilatérales entre son pays et l’Algérie, qualifiant l’Algérie de « partenaire important et fiable de l’Italie ».

Le choix de l’Algérie comme première étape de sa visite en Afrique du nord « n’est pas fortuit », a déclaré Mme Meloni lors d’un point de presse conjoint avec le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, précisant que « le nouveau Gouvernement italien a voulu, ainsi, montrer l’importance de l’Algérie pour l’Italie comme partenaire essentiel et important sur le plan stratégique ». La présidente du Conseil des ministres italien a souligné l’importance de cette visite qui « intervient à une occasion importante, celle du 20e anniversaire du Traité d’amitié et de bon voisinage entre les deux pays signé à Alger en janvier 2003 ». « Nous avons voulu marquer cet anniversaire par la signature d’une Déclaration commune mettant en avant l’importance et l’excellence des relations entre nos deux pays,  des relations que nous voulons développer dans de nouveaux domaines de même que nous souhaitons renforcer la coopération dans les domaines énergétique, économique, culturel et politique », a affirmé Mme Meloni.

Et d’ajouter que « l’Italie souhaite concrétiser avec l’Algérie un partenariat permettant aux deux pays de réaliser davantage de croissance et de développement, d’établir des passerelles entre les deux rives de la Méditerranée et de contribuer à la stabilité dans la région ». L’Italie considère l’Algérie comme « un partenaire extrêmement important dans le cadre du plan Enrico Mattei en Afrique », a-t-elle ajouté, relevant que ce plan était « basé sur un modèle de coopération sur le même pied d’égalité avec les pays de la rive Sud de la Méditerranée, en vue de transformer plusieurs crises en nouvelles opportunités et en un potentiel nouveau ».

Sur le plan international, la présidente du Conseil des ministres italien a mis l’accent sur la nécessité de parvenir à une solution à la question palestinienne, à travers l’adoption du principe des deux Etats. Elle a rappelé, à ce titre, la position de l’Italie qui estime nécessaire de « parvenir à une solution à deux Etats, étant la seule solution possible, à travers la négociation entre les deux parties dans le cadre de critères fixés par le droit international, de manière à assurer la paix et la stabilité dans la région ». Mme Meloni a indiqué avoir évoqué plusieurs questions internationales lors de ses entretiens avec le Président Tebboune « à commencer par l’Afrique du Nord, la stabilité de la Libye, la situation délicate au Mali et dans toute la région du Sahel », relevant au passage l’existence d' »une déstabilisation croissante (dans la région) qui préoccupe son pays » (APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.