Le chef d’état-major de l’armée algérienne en visite de travail en France

20.01.2023. Le chef d’état-major de l’ANP, le général d’armée Saïd Chengriha est attendu «à la fin du mois de janvier» à Paris, où il rencontrera son homologue Thierry Burkhard, a indiqué mercredi à l’AFP une source militaire française. Cette dernière précise que la visite a pour objet de préparer le visite du président algérien en France prévue en mai prochain.

Les médias français insistent sur le caractère hautement symbolique de la visite du chef d’état-major de l’arme algérienne en France. En effet, aucun patron de l’armée algérienne ne s’est rendu en France en visite officielle depuis près de 17 ans. La dernière visite d’un chef d’état-major algérien en France remonte en effet à feu le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Saleh en mai 2006.

Pour rappel, le chef d’état-major des armées françaises, le général d’armée Thierry Burkhard avait rencontré son homologue algérien les 25 et 26 août 2022 lors du voyage du président français Emmanuel Macron en Algérie. Les généraux avaient alors évoqué la situation sécuritaire au Sahel et abordé le renforcement de la coopération entre les armées algérienne et française. Outre la visite d’État du président algérien, les deux chefs d’état-major devraient une nouvelle fois discuter fin janvier de la situation au Sahel. Comme aucune autre précision n’a été avancée par la dépêche française au sujet de l’ordre du jour de la visite du chef d’état-major de l’armée algérienne en France, les supputations des observateurs vont bon train.

Les « experts » marocains n’hésitent pas à affirmer que cette visite a pour but de torpiller la prochaine visite du président français au Maroc. Les pourparlers algéro-français ne peuvent ignorer les conséquences de l’intrusion israélienne dans la région via le Maroc. Par ailleurs, on s’attend également à ce que le chef de l’armée algérienne aborde avec son homologue français les possibilités de la coopération technique entre les deux armées. L’armée algérienne, qui a déjà commencé la diversification de ses sources d’armements, depuis quelques années, projette d’aller plus loin dans ce sens dans le cadre de l’augmentation de son budget défense qui devrait atteindre les 22 Milliards de dollars en 2023.

A. Boussouf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.