L’ armée algérienne a-t-elle commandé des Su 35 ?

Après la rumeur sur la prochaine arrivée du Su 57 en Algérie, une autre rumeur a enflammé la toile. Il s’agit cette fois-ci d’un contrat pour l’acquisition de 14 chasseurs-bombardiers Su 35, l’appareil de combat le plus moderne que possède la Russie pour le moment. Selon le site spécialisé Menadefense, l’armée algérienne aurait commandé 14 chasseurs bombardiers de quatrième génération Su 35 en même temps que 14 Su 57 quelques mois seulement après avoir commandé 14 chasseurs bombardiers Su 30 MKA supplémentaires et 14 chasseurs Mig 29 M. Comment expliquer ces décisions apparemment incompréhensibles ? Certains experts interrogés ne trouvent aucune contradiction dans ces choix qu’ils expliquent par deux facteurs. D’une part, aucune armée ne pourrait se contenter d’opérer avec un avion de cinquième génération dont le coût d’emploi et d’entretien sera toujours onéreux. Les armées continueront d’utiliser des avions de quatrième génération moins coûteux pour des théâtres d’opérations et pour des missions spécifiques qui n’exigent pas l’intervention d’un appareil furtif.

Le second facteur qui pourrait expliquer la commande simultanée d’appareils de quatrième génération se rapporte aux délais de livraison. L’aviation russe devait recevoir un premier lot de 12 Su 57 avant la fin de l’année 2019, mais il y a quelques jours, un Su 57 qui faisait partie du lot à livrer s’est écrasé lors d’un test d’essai à la suite d’une panne ayant pour origine le système informatique de contrôle de vol. Cet incident devrait retarder la livraison des premiers Su 57 à l’aviation russe qui en aurait commandé un total de 76 appareils à recevoir d’ici 2028. L’aviation algérienne ne devrait pas recevoir ses premiers Su 57 avant 2025. C’est la raison qui expliquerait que l’armée algérienne ait signé en même temps un autre contrat pour l’acquisition de 14 Su 35.

Pour rappel, même s’il reste un appareil de 4e génération, le Su 35 a bénéficié de nombreuses technologies développées dans le cadre du programme du Su 57 et pourrait servir aux équipages de l’aviation algérienne de faire leur transition vers l’appareil de 5e génération. Ce n’est pas la première fois que des sources parlent du Su 35 pour l’armée de l’air algérienne mais rien n’indique que l’Algérie ait effectivement commandé cet appareil. Aucune confirmation officielle ni aucun indice allant dans ce sens pour le moment. Même si les Mig 25 de l’AAF sont obsolètes et demandent à être remplacés, la seule information sûre que nous avons pour l’instant est le fait que le Su 30 MKA continue à être l’épine dorsale des Forces aériennes algériennes. La commande d’un lot de 14 Su 30 MKA supplémentaires et de 14 Mig 29 M paraît à cet égard plus crédible que l’information relative au Su 35.