17 députés européens appellent à sanctionner l’Algérie à cause de ses relations avec la Russie

24.11. 2022. Un groupe de 17 députés européens a décidé d’embpiter le pas aux 22 sénateurs américains qui avaient appelé à sanctionner la soi-disant alliance de l’Algérie avec la Russie sur fond de la guerre qui se déroule actuellement en Ukraine. Dans une lettre, ces députés européens ont appelé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, à rouvrir l’accord d’association de l’UE avec l’Algérie,

Le régime algérien est « parmi les quatre premiers acheteurs d’armes russes dans le monde, avec notamment un contrat d’armement de plus de 7 milliards d’euros en 2021 », ont écrit notamment les députés européens dans leur lettre. « Ce transfert militaire a fait de l’Algérie le troisième plus grand bénéficiaire d’armes russes dans le monde » précise la lettre. Les députés critiquent également la décision de l’Algérie de s’abstenir sur une résolution des Nations unies censurant les tentatives de la Russie d’annexer des régions ukrainiennes. Les députés ont notamment qualifié cet acte d’« étonnant compte tenu du fait que l’Algérie a toujours essayé de se conformer au droit international et qu’elle respecte la souveraineté des nations. Cependant, il semble que ce soit une question de doubles standards algériens »

Ce que les députés européens oublient de dire c’est que l’Algérie qui n’a jamais soutenu l’invasion de l’Ukraine par la Russie s’est réservée tout naturellement le droit de voter ainsi pour exprimer son opposition à la politique hypocrite des « deux poids , deux mesures » suivie par les puissances occidentales qui condamnent l’invasion russe mais soutiennent les interventions militaires américaine et occidentale en Afghanistan, Irak, Syrie, Libye, Sahel, etc. et se gardent de condamner l’occupation israélienne en Palestine ainsi que l’occupation marocaine au Sahara occidental.

L’interpellation des 17 députés européens survient comma par hasard à un moment où l’armée algérienne a organisé un exercice militaire conjoint avec les troupes russes dans la région de Bechar, près de la frontière marocaine. Un exercice assez modeste axé sur la lutte antiterroriste auquel ont participé une centaine de membres des Forces spéciales russes comparativement à l’exercice Africain Lion organisé chaque année par l’armée américaine et ses alliés sur le territoire marocain près de la frontière algérienne. Pour rappel, la lettre des députés européens de la gauche socialiste du centre et de droite, à exception des écologistes et de la Gauche unie, fait suite à une lettre envoyée par des membres du Congrès américain en septembre qui allait dans le même sens. En effet,la lettre, signée par 27 sénateurs démocrates et républicains, demandait à l’administration Biden d’utiliser la loi CAATSA (Countering America’s Adversaries Through Sanctions Act) pour sanctionner l’achat d’armes russes par l’Algérie.

Mustapha Senhadji

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.