Attentat d’Istanbul : La Turquie rejette les condoléances de l’ambassade américaine

L’attentat terroriste d’Istanbul qui a fait 6 morts et 82 blessés a fait réagir le gouvernement turc. Ce dernier accuse directement les organisations kurdes de Syrie d’avoir fomenté l’attentat. Mais il ne s’arrête pas là. En effet, la Turquie n’a pas hésité à pointer du doigt la complicité des Américains qui armentet soutiennent les Kurdes dans le nord de la Syrie. Le ministre turc de l’intérieu, Süleyman Soylu, a rejeté hier les condoléances des États-Unis :. «Nous n’acceptons pas, nous rejetons, les condoléances de l’ambassade des États-Unis. Notre alliance avec un État qui entretient Kobané et des poches de terreur (…) doit être débattue», a déclaré M. Soylu.

Le ministre turc a accusé les combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et leurs alliés kurde syriens, soutenus par les Américains, d’avoir perpétré l’attentat d’Istanbul. «Le responsable est celui qui fournit des renseignements internes au PKK. Il n’est pas nécessaire de discuter les pions», a ajouté le ministre turc. Pour rappel, les médias turcs ont indiqué que la jeune femme interpellée par la police turque et accusée d’avoir posé la bombe était une kurde de nationalité syrienne. Selon la police turque, la femme arrêtée a reconnu les faits et qu’elle a reçu un entraînement dans les camps du PKK à Kobané dans le nord-est de la Syrie,

Ankara accuse régulièrement les États-Unis et d’autres pays occidentaux de protéger les combattants kurdes du PKK et des Unités de protection du peuple (YPG), considérés comme terroristes par Ankara. Pour rappel, les Forces démocratiques syriennes (FDS) dont les YPG – alliées au PKK – sont une composante majeure. ont profité de la guerre de la coalition occidentale contre les djihadistes de Daesh pour se repositionner dans le nord-est syrien avec le soutien des Américains (Agences, Algérie solidaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.