L’Algérie condamne les actes d’extrémistes suédois ayant brûlé des exemplaires du Saint Coran

22.01.2023. L’Algérie a fermement condamné, dimanche, les actes d’extrémistes suédois qui ont brûlé des exemplaires du Saint-Coran sous les yeux des forces publiques du Royaume de Suède dans les villes de Malm et Linkping, affirmant que cet acte abjecte sape les efforts visant à diffuser les valeurs de tolérance et de dialogue interreligieux, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger.  

L’Algérie « condamne fermement cet acte abjecte de nature à provoquer la haine et les sentiments religieux des musulmans, car portant  profondément atteinte aux valeurs de liberté sur lesquelles reposent les sociétés y compris les valeurs humanitaires », lit-on dans le communiqué.

L’Algérie a affirmé que cet acte « est contraire aux principes fondamentaux des droits de l’homme et sape les efforts visant à diffuser les valeurs de tolérance, de dialogue interreligieux et du vivre ensemble », ajoute le communiqué du Ministère algérien des affaires étrangères.

Pour rappel, le premier ministre suédois a pour sa part condamné dans un tweet les actes perpétrés par des extrémistes suédois en affirmant notamment que si la liberté d’expression était garantie par la loi suédoise, tout ce qui se fait au nom de cette liberté n’était pas moralement acceptable. Ce genre d’actes répréhensibles qui contribuent à créer des tensions intercommunautaires regrettables et inutiles risque de donner lieu à des modifications de l’arsenal législatif suédois et européen plus généralement qui iront dans un sens qui n’est pas toujours souhaité par les défenseurs de la liberté d’expression en Europe (APS, Algérie solidaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.