L’Egypte négocie avec l’Italie en vue d’acquérir 24 avions Eurofighter de la tranche 4

22.11.2022. Plusieurs médias italiens sont revenus à la charge à propos des négociations entre l’Egypte et l’Italie concernant la livraison de 24 avions de combat Eurofighter Typhoon de la tranche 4 (la dernière et la plus sophistiquée). C’est l’avionneur italien Leonardo qui sera le maître d’oeuvre du contrat dont la valeur avoisinera les 6 milliards d’euros. Cette information a de quoi étonner les observateurs. En effet, l’armée de l’air égyptienne opère déjà avec plusieurs avions de combat d’origines diverses : des F16 américains, des Mirage et des Rafale français et des Mig 29M russes sans parler du projet d’acquisition du Su 35 qui est toujours en stand-by. Le fait d’ajouter un autre vecteur construit par quatre pays européens (Grande-Bretagne, Allemagne, Italie, Espagne) devrait compliquer le travail des techniciens égyptiens. Même pour remplacer ses vieux Mirage 5 devenus obsolètes, il aurait été plus logique d’acquérir des Rafale supplémentaires. .Mais visiblement, l’Egypte a des raisons de vouloir ajouter à son arsenal aérien l’Eurofighter.

Certaines sources n’hésitent pas à citer parmi ces raisons les conséquences de la guerre en Ukraine. En effet, depuis le début de la guerre, l’armée de l’air égyptienne aurait des difficultés à s’approvisionner en pièces de rechange et en munitions pour ses Mig 29M dont elle a acquis une cinquantaine d’exemplaires. Par ailleurs, même si rien n’a filtré officiellement du côté russe comme du côté égyptien, il semblerait que le contrat portant sur les Su 35 soit « gelé » pour des raisons qu’on ignore. L’armée de l’air égyptienne a-t-elle été déçue par cet avion après l’avoir testé ? Ou bien l’Egypte a-t-elle reculé suite aux pressions américaines ?

En tout état de cause, selon les dernières nouvelles, le nouveau gouvernement italien d’extrême droite dirigé par Giorgia Meloni ne devrait pas s’opposer à la signature d’un contrat de 6 milliards d’euros entre Leonardo et l’Egypte en vue de la livraison de 24 Eurofighter surtout quand on sait qu’après la fin de la livraison des 28 Eurofighter au Koweit d’ici 2025 les chaînes de fabrication italiennes risquent de se mettre à l’arrêt s’il n’ y a pas un nouveau client. Si l’Egypte réussit le coup d’avoir l’Eurofighter dans son arsenal, elle sera le cinquième pays arabe à opérer avec un tel avion de combat après l’Arabie saoudite, le Qatar, Oman et le Koweit avec cette différence majeure : l’Egypte sera le premier pays arabe à commander la dernière version, la tranche 4 qui est la plus aboutie et qui n’a été commandée jusqu’ici que par l’Allemagne (38 exemplaires) et l’Espagne (20 exemplaires).

A. Boussouf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.