Tir de missiles à partir d’un sous-marin dans le cadre de l’exercice Radaa 2021

Le Général de Corps d’Armée, Saïd Chanegriha, chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a supervisé mercredi à Oran un exercice tactique combiné « RADAA » 2021, exécuté par des unités relevant de la Façade maritime Ouest au niveau du Polygone de tir naval de cette Façade, au 2ème jour de sa visite de travail en 2ème Région militaire, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). Cet exercice s’inscrit dans le cadre de l’entrainement des unités et formations navales aux actions de combat proche des conditions réelles, outre l’évaluation du degré de maîtrise des systèmes d’armement modernes et permettre aux formations navales, notamment les sous-marins, de montrer leurs capacités au combat, précise le communiqué.

A l’entame, le Général de Corps d’Armée a suivi un exposé sur l’idée générale et les étapes de l’exercice, présenté par le Commandant de la Façade maritime Ouest, avant d’inspecter, à bord d’un hélicoptère de combat et en compagnie du général-major Djamel Hadj Laroussi, Commandant de la 2ème Région militaire et du général-major Mahfoud Benmedah, Commandant des Forces navales, les unités participant à cet exercice.

Le Général de Corps d’Armée s’est déplacé, ensuite, au bâtiment de Commandement et de déploiement des Forces « Kalaat Beni Abbès », d’où il a supervisé le déroulement de cet exercice qui a été ponctué par des tirs de missiles et de torpilles lancés à partir du sous-marin « Djurdjura » contre des objectifs maritimes. « L’exercice a été exécuté avec succès, l’objectif maritime ayant été détruit avec une grande précision », souligne la même source, relevant que « cette réussite, fruit de la maitrise, par les équipages, des différents armements et matériels, confirme le développement et la disponibilité opérationnelle atteints par les unités de nos Forces navales, durant ces dernières années ». Le lendemain, le même sous-marin a tiré des missiles contre un objectif terrestre situé à 270 kilomètres au sud de Sidi Bel Abbes. L’objectif visé a été atteint et détruit comme on pouvait le constater à travers les images TV transmises en direct sous la supervision des chefs de l’armée algérienne présents à bord du bâtiment de commandement « Kalaat Beni Abbes ».